L’IoT et le Cloud mettent vos clients sur un nuage

Dreamforce DF15 Jean-Marie Hunold Accenture Technology

Depuis quelques années déjà, les marques écoutent ce que l’on dit d’elles sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les objets connectés remontent eux-mêmes l’information vers les entreprises, qui peuvent interagir en temps réel avec leurs clients : bienvenue dans le monde de l’IoT (Internet of Things). Une tendance de fond qui a retenu toute l’attention des participants à Dreamforce, l’événement annuel organisé par Salesforce autour du plus grand système mondial de cloud. Comment l’IoT et autres nouvelles solutions basées sur le cloud façonneront-elles l’entreprise de demain ?

Chaque année, Dreamforce* rassemble leaders d’opinion, entrepreneurs, cadres dirigeants, partenaires, développeurs… Cette gigantesque convention du Cloud organisée par Salesforce, qui s’est imposé comme leader mondial du CRM et du cloud d’entreprise, génère une économie très vaste. Vaste d’abord car ses solutions de cloud sont applicables aux entreprises de toutes tailles, des startups aux plus grandes entreprises ; ensuite parce que tout un écosystème d’éditeurs de logiciels crée des offres innovantes basées sur sa plateforme de cloud computing, Force.com : Apttus, CloudSense, Pros, Vlocity, Zuora, … Le magasin d’applications permet également à beaucoup de petits acteurs de développer des solutions de niche pour des besoins très spécifiques.

Une plateforme qui soutient toute la stratégie digitale

Conséquence de cette approche de balayage complet du marché et d’ouverture de la plateforme à un écosystème : de plus en plus d’entreprises fondent leur stratégie de transformation digitale sur Force.com. Pour ce faire, elles enrichissent leurs systèmes historiques d’une couche de solutions complémentaires, par le biais du cloud. Elles gagnent ainsi en rapidité et en agilité, caractéristiques natives de ces solutions. L’objectif est de faciliter les interactions avec les directions métiers et recueillir leurs besoins pour lancer des projets en cycle court.

Des acteurs du cloud révolutionnent business models et positions établies

Des éditeurs se spécialisent dans ces solutions complémentaires : au cours de l’événement Dreamforce, j’ai eu l’occasion de visiter le siège social de Zuora, leader dans la gestion de la souscription, à partir d’une seule suite d’outils basée dans le cloud. Les solutions Zuora favorisent une nouvelle approche orientée services : une tendance de fond du marché. Citons l’exemple de Michelin qui peut faire payer ses pneus à l’usage, en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Pour les entreprises clientes, les dépenses d’exploitation (OPEX) prennent le pas sur les dépenses d’investissement de capital (CAPEX).

Toute une nouvelle génération d’éditeurs de logiciels est en train d’émerger ; ils se développent à une allure considérable et remettent en question les positions établies.

Anticipez les besoins de vos clients grâce aux objets connectés

D’ici cinq ans, plus de 220 milliards de capteurs seront actifs dans le monde via les objets connectés et 16 exa octets (milliards de milliards) de données seront collectées. Tous les géants de l’Internet ou du logiciel ont lancé leur offre IoT : Microsoft, Google, Amazon, Oracle… Google s’est même déjà positionné sur la maison connectée en achetant Nest, cette entreprise californienne qui vend un thermostat intelligent pour ajuster la température selon les heures de présence dans la maison et connaître sa consommation de chauffage avec précision. La révolution de l’Internet des objets est en marche. Salesforce a dévoilé sa nouvelle offre IoT Cloud lors de Dreamforce : elle traite les énormes quantités d’informations collectées par les capteurs dans les objets. A partir de ces données, les entreprises peuvent interagir en temps réel avec leurs clients.

Depuis quelques années, les marques sont à l’écoute des réseaux sociaux. Désormais, pour être plus proactives, elles peuvent faire remonter les informations des objets eux-mêmes. L’entreprise engage ainsi avec un client des actions de support (objet cassé) ou de marketing (promotions, services connexes). Des solutions comme IoT Cloud permettent donc aux entreprises de récupérer les informations issues des objets connectés, de les traiter et les valoriser pour une expérience client optimisée. Les secteurs les plus en demande sont la grande distribution et les biens manufacturés, comme les voitures connectées. Mais, à terme, la plupart des secteurs d’activité sont concernés. Il existe déjà des montres, des jouets mais s’imaginent aussi des habits connectés, etc.

La démo de Satya Nadella

Dernière tendance constatée lors de Dreamforce : les rapprochements stratégiques entre grands acteurs du cloud pour renforcer leurs positions. Salesforce et Microsoft ont signé en mai 2014 un accord qui se traduit par l’intégration entre Office 360 et la suite de Salesforce : à partir d’un service cloud, il est par exemple possible de récupérer toute une liste de contacts hébergée sur Office 360. Satya Nadella, le PDG de Microsoft était présent à Dreamforce et a fait lui-même une démonstration de cette intégration sur un smartphone (d’abord un iPhone puis un Windows Phone…) et un PC.

 

Fluidité, agilité, rapidité : telles sont les qualités des plateformes de transformation digitale qui favorisent le lancement des projets innovants. Ces mêmes qualités doivent s’appliquer à la gestion des objets connectés. Les industriels qui ont perçu leur potentiel se posent d’abord la question : quelles informations peuvent-ils me fournir pour anticiper les besoins de mes clients ? Les solutions telles qu’IoT Cloud permettent de « prédigérer » les très nombreuses données recueillies afin de déclencher des événements marketing ou de support qui démontrent l’engagement en temps réel de l’entreprise vis-à-vis de ses clients.

  • Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
  • Twitter
  • Youtube