Innovation collaborative : les secrets des champions

Nous entrons dans une nouvelle ère digitale. Après une première vague tournée vers le consommateur et une seconde dédiée aux process supports des entreprises, la troisième vague de la digitalisation sera celle des opérations mêmes des entreprises, de leurs processus de production. Dans ce contexte d’innovation numérique en accélération, les entreprises championnes de la croissance sont également les championnes de l’innovation, et plus précisément, de l’innovation collaborative.

La collaboration entre grandes entreprises et startups n’est pas sans écueils, mais les champions de l’innovation collaborative ont leurs secrets. Les voici.

Un engagement bâti sur quatre piliers complémentaires : des fonds de Corporate Ventures, des incubateurs ou accélérateurs, des initiatives d’innovation conjointe et un investissement dans des écosystèmes d’innovation.

  • La moitié des grands groupes mondiaux ont ouverts des fonds de Corporate Ventures afin de « dé-risquer » leur futur, en faisant une suite de paris financiers sur des startups, de plus en plus dans le domaine du numérique. Cette approche ne suffit néanmoins pas quand il s’agit de dynamiser la recherche et le développement interne.
  • Un tiers des grands groupes mondiaux ont, parallèlement aux fonds de corporate ventures, lancé des accélérateurs et/ou des incubateurs pour accueillir et coacher des entrepreneurs qui développent de nouvelles activités de rupture que le grand groupe n’a pas fait éclore en son sein.  Ces initiatives, qui sont en forte croissance, se heurtent fréquemment à un retour sur investissement aléatoire à court terme et à des synergies difficiles à mettre en œuvre entre grands groupes et startups
  • D’où le troisième pilier, « l’innovation conjointe», qui consiste pour une grande entreprise et une startup à mettre les efforts en commun et à accroitre ainsi la probabilité de bénéfices conjoints issus de la mise en œuvre de ces innovations. Ces initiatives sont en croissance significative et les entreprises dans l’étude anticipent une accélération dans les prochaines années : 39% des grandes entreprises déclarent vouloir y recourir, contre 26% aujourd’hui, et 36% des startups contre 26% aujourd’hui.
  • Enfin, le quatrième pilier consiste dans le développement d’écosystèmes d’innovation au sein desquels les multiples partenaires, grandes entreprises, startups mais aussi Universités, Centres de Recherche et Développement, Financeurs et Acteurs publics collaborent de façon équilibrée afin d’aider chacun des membres de l’écosystème à développer ses produits et services. les plateformes numériques, en émergence rapide, constituent des éléments clés de la montée en puissance des écosystèmes d’innovation. D’après les chercheurs du MIT, 30 des 50 premières capitalisations mondiales sont déjà de facto des plateformes numériques et d’après IDC, près de 100 nouvelles plateformes numériques seront lancées d’ici à fin 2016.
Tableau - Inno #2

Alors que la plupart des grandes entreprises ont jusqu’à présent défini leur approche des deux premiers piliers, voire dans certains cas du troisième, les champions de la croissance ont déjà mis en place des initiatives qui couvrent les quatre piliers de l’innovation collaborative.

Que faire ? Les grandes entreprises intéressées par l’innovation collaborative peuvent actionner plusieurs leviers de création de valeur :

  • Définir une stratégie de développement de l’innovation collaborative qui couvre les quatre piliers décrits ci-dessus, y compris les objectifs concrets à atteindre et les moyens budgétaires nécessaires
  • Remettre le « H » de Capital Humain au cœur de leur croissance, en développant notamment une culture interne de l’entrepreneuriat, ou « intrapreunariat », en renforçant l’autonomie et la flexibilité de leurs employés et les contacts avec les startups
  • Faciliter l’accès des startups au cœur de l’entreprise et leur rôle dans l’accélération de l’innovation en interne
  • Créer un effet de réseau et collaborer avec les autres parties prenantes de leur écosystème, y compris les acteurs publics et les centres de Recherche et Développement

Les opportunités de croissance sont très significatives pour les entreprises qui réussiront à mettre en œuvre une politique « d’open innovation » vraiment ouverte combinant les quatre piliers décrits plus haut. D’après l’index de la collaboration numérique, les opportunités s’élèvent à près de 1500 milliards de dollars au niveau mondial, dont plus de 50 milliards de dollars pour la France. Le chemin est tout sauf aisé pour les entreprises qui lancent une politique d’open innovation mais les opportunités sont trop élevées pour être négligées.

* * *

Index de la collaboration numérique

L’index de la collaboration numérique mesure l’efficacité d’une entreprise à la fois en termes d’état d’esprit collaboratif présent à travers l’entreprise et aussi par sa capacité à transformer cet état d’esprit en innovations et en revenus. Cet index prend en considération des indicateurs basés sur des questionnaires mesurant 3 critères : l’innovation digitale, la collaboration entre grandes entreprises et entrepreneurs, la force des écosystèmes étendus.