Industrie X.0 : Les six leviers indispensables pour réinventer votre entreprise

MyD-Business JN Brun Industry X.0

Inventer l’industrie de demain est un défi immense qui commence aujourd’hui. Il faut pour cela poser les fondations, identifier les chantiers prioritaires et se doter d’une feuille de route claire à tous les échelons de l’entreprise ainsi qu’avec son écosystème (clients, fournisseurs et partenaires). C’est la seule façon de se donner les chances de réussir cette transformation stratégique et passionnante pour toutes celles et ceux qui en seront les acteurs.

L’Industrie X.0 est une aventure palpitante. Encore faut-il ne pas se tromper d’enjeux. La transformation digitale du monde industriel est bien plus qu’une simple évolution technologique, c’est une réinvention assez radicale. Il ne peut être question de faire du « digital washing », comme d’autres faisaient du « green washing ». Comme le souligne Bernard Charlès, le président de Dassault Systèmes « entre numériser l’industrie du XXe siècle et inventer l’industrie du XXIe siècle, il y a une différence ». Se donner les moyens de réussir exige d’avoir une vision. Pour accomplir ce long parcours, il est nécessaire d’être un bon « starter », d’être constant dans l’effort, agile dans ses choix et ses méthodes, et enfin d’être un bon « finisher » pour atteindre la ligne d’arrivée. Cela commence par se doter de capacités indispensables pour entrer de plain-pied dans ce monde nouveau. À travers notre expertise et l’étude de réussites industrielles exemplaires, nous avons ainsi identifié 6 actions fondamentales à mener pour réinventer votre entreprise. Nous les avons baptisées « no regret » (sans regrets) car elles sont faciles à mettre en œuvre et garantissent un résultat rapide et profitable.

Levier n°1 : Mettez de l’intelligence dans vos produits

Dans l’Industrie X.0, le produit physique inerte ne crée plus suffisamment de valeur. Il est une simple « boîte ». La vraie source de valeur, pour le fabricant comme pour l’utilisateur, provient du service et de l’expérience distinctive et personnalisée qu’il offre. Cela suppose donc d’augmenter les produits, de les rendre intelligents, connectés et contextualisables. Ne pas le faire, c’est laisser la porte ouverte aux disrupteurs digitaux avec pour conséquence de mettre en péril l’entreprise à court terme. N’oublions pas que plus de 50% des entreprises du Fortune 500 ont disparu depuis l’an 2000.

Avec les véhicules autonomes, l’industrie automobile s’inscrit parfaitement dans cette démarche ; elle est en train de réinventer le concept même de véhicule, en le transformant en une extension de la maison ou du bureau. Et avec son projet de « cockpit of the future », Faurecia est l’un des acteurs remarquables de cette révolution. L’équipementier a l’ambition d’intégrer les nouvelles technologies pour offrir une expérience réinventée et personnalisée à l’automobiliste, ainsi qu’aux passagers, tout en lui permettant de configurer l’habitacle en fonction de ses préférences.

Levier n°2 : Suivez le rythme de l’innovation avec un PLM intégré

Les technologies digitales n’attendent pas ; elles progressent vite, beaucoup plus vite que les produits physiques. Dans l’automobile, par exemple, les composants structurels sont repensés tous les sept à dix ans, alors qu’une nouvelle génération de logiciels embarqués apparaît tous les deux ans, avec des mises à jour tous les six mois. Pour suivre le rythme de l’innovation et du marché, il faut donc synchroniser les cycles de développement des matériels et des logiciels.

La solution ? Des entreprises la mettent déjà en œuvre avec succès. Que ce soit dans l’aéronautique, la construction ou l’industrie ferroviaire, de grandes entreprises ont adopté un PLM (product lifecycle management) unifié qui intègre l’ensemble du cycle de vie des matériels et logiciels, du développement jusqu’à l’après-vente. Les résultats sont au rendez-vous : réduction des délais de développement, amélioration de la communication entre les fonctions, meilleure réactivité aux évolutions du marché et, finalement, une compétitivité renforcée.

Levier n°3 : Imaginez votre futur site de production

L’automatisation s’étend rapidement dans nombre de secteurs industriels. Mais pour suivre l’accélération des marchés, les entreprises doivent aller plus loin. Elles doivent connecter les réseaux de production, qui commandent les machines et les robots, avec le système d’information de l’entreprise. Cette convergence des technologies opérationnelles et des technologies de l’information est un grand pas en avant dans l’Industrie X.0.

En s’appuyant sur une plateforme opérationnelle flexible et interconnectée, une grande multinationale pharmaceutique dispose ainsi d’une supervision générale de sa production. Elle lui garantit un suivi en temps réel de chaque étape de ses processus, une souplesse accrue de ses usines et une productivité améliorée. Qui plus est en intégrant la production en amont dans le PLM, l’entreprise a accéléré l’ensemble de son cycle produit et leur traçabilité.

Levier n°4 : Exploitez vos données, source de jouvence de vos nouveaux services

Apporter de la connectivité et de l’intelligence aux produits n’est pas un gadget marketing. C’est une formidable opportunité stratégique de recueillir de vastes volumes de données pour créer de la valeur pour l’entreprise et ses clients. Cette information en temps réel couvre aussi bien le comportement des clients, l’utilisation des produits, l’usure des machines ou le suivi de la fabrication. Tout l’art est d’identifier, parmi cette masse de données, les plus utiles et de savoir les exploiter pour offrir de nouveaux services.

Le fabricant italien de machines industrielles Biesse a réussi ce défi. Grâce à sa plateforme d’analyse de données, alimentée par ses machines installées chez les clients, il est passé maître dans la gestion prédictive. Les clients peuvent identifier les dysfonctionnements et anticiper les interventions pour prévenir les pannes éventuelles. De son côté, Biesse a amélioré sa gestion des pièces détachées. Cette démarche doit faire école. D’autant plus qu’il existe aujourd’hui des solutions d’analyse de données sur le cloud qui n’exigent qu’un investissement de départ limité.

Levier n°5 : Réinventez vos business models pour vous différencier

L’analyse de données ouvre la voie à un large portefeuille d’applications et de services nouveaux. « Tout est service » va même devenir le slogan de l’Industrie X.0. Des modèles économiques, fondés sur l’usage ou la vente de résultats, émergent déjà dans tous les secteurs industriels. Dans cette nouvelle économie, les clients n’auront plus besoin de détenir la pleine propriété des produits. Ils se contenteront de les utiliser selon leurs besoins et la valeur ajoutée qu’ils produisent.

L’aéroport de Schiphol à Amsterdam fait figure de pionnier. Il a signé avec Philips Lighting un contrat original pour l’éclairage d’un de ses terminaux. L’aéroport néerlandais paie uniquement l’accès à la lumière et n’a pas investi dans l’infrastructure d’éclairage. De son côté, Philips reste le propriétaire des luminaires et garantit des économies d’énergie. D’autres industriels suivent cette voie. Michelin, par exemple, a lancé la tarification de ses pneus au kilomètre parcouru, tout en s’engageant à réduire la consommation de carburant de ses clients.

Levier n°6 : Développez un écosystème agile et gagnant-gagnant

Dans l’ère de l’Industrie X.0, la concurrence s’exercera non plus entre entreprises, mais entre des écosystèmes ouverts, souples et modulaires. La plupart des entreprises industrielles ont noué des partenariats avec des start-up mais bien souvent il ne s’agit que d’alliances tactiques, voire opportunistes, conçues pour se positionner. Il est temps de passer à la vitesse supérieure. L’objectif est désormais de construire des écosystèmes stratégiques, qui puissent innover rapidement mais aussi soutenir un déploiement à grande échelle. Aujourd’hui, le véritable enjeu de l’innovation est bien le « scale ».

La création d’une structure interne, de type « Digital Factory » ou « Fab Lab », est un premier pas indispensable pour stimuler l’innovation et l’exploration de nouveaux usages. De nombreux industriels comme Airbus, Engie, Faurecia, Renault ou encore Thalès ont choisi cette voie. Ces structures doivent non seulement s’ouvrir vers l’extérieur pour agréger des compétences, mais également acquérir des capacités de mise sur le marché pour dépasser le simple stade de la prouesse technologique.

« S’appuyer sur les bons leviers au cœur de l’activité existante » avec audace dans l’impulsion et constance dans la démarche.

Bien évidemment, cette feuille de route exige d’adopter un état d’esprit « digital ». Rappelons-le : « Think big, start small, grow fast » est la règle, et l’échec de certaines expérimentations fait partie de la démarche. Pour autant, le passage vers ce nouveau monde doit aussi s’appuyer sur les bons pivots de transformation digitale (ou « wise pivot »), situés au cœur de votre activité historique. À vous de les identifier. Car ce n’est qu’en les renforçant que vous pourrez améliorer durablement votre productivité opérationnelle et votre compétitivité. Ce qui vous permettra de dégager la marges de manœuvre financière pour investir massivement dans l’innovation et l’Industrie X.0.