Comment fonctionne un ordinateur quantique ?

Avec le qubit, superpositions de 0 et de 1, les systèmes de calcul quantique sont exponentiellement plus puissants que les ordinateurs classiques, explique Clément Rinaudo (Accenture Labs, Sophia Antipolis). Les calculs quantiques se font en parallèle et les résultats sont probabilistes.

Dans un ordinateur classique, la recherche de l’issue du labyrinthe passera par tous les essais de chemins possibles un à  un alors qu’un ordinateur quantique testera en même temps tous les tracés existants. Autre exemple: colorier les départements d’une carte de France avec trois couleurs sans que deux couleurs identiques ne soient adjacentes est un calcul long pour un ordinateur classique, immédiat pour un ordinateur quantique. Ou en tout cas pour un programme utilisant un émulateur quantique sur un ordinateur classique, ce qui est l’axe de recherche principale. Car, actuellement, il n’existe qu’une grosse dizaine d’ordinateurs quantiques dans le monde. Mais le futur est prometteur: services financiers, médical, météo, optimisation, analyses de big data, de nombreuses applications, sectorielles ou transversales, sont demandeuses d’une puissance de calcul que seule l’informatique quantique peut offrir.

  • Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
  • Twitter
  • Youtube