Big Data et médias : nouveaux usages et nouveaux modèles

Au dernier débat du médiaClub, les spécialistes des médias interrogés ont exploré les utilisations du Big Data dans toutes leurs activités : création, production, diffusion et marketing. Pour François Couton (Canal+), la data va aider à passer de la connaissance du foyer abonné à celle de l’individu prospect. Ce qui est constitutif du numérique, estime Emmanuel Durand (Warner Bros), c’est le réseau et la croissance exponentielle : plus la data s’appuie sur une base de clients large, plus elle porte de la valeur. D’où l’importance des métriques de référence, explique Sahar Baghery (Médiamétrie) : le suivi du différé va jusqu’à 28 jours après la diffusion et la mesure devient multi-écrans. Enfin, avant de trouver les nouveaux modèles économiques, avertit Marie-Anne Robert (Believe Media Studios), il faut déjà bien connaître les habitudes de consommation. Conclusion : le Big Data ne tue pas la créativité, elle lui donne, au contraire, des pistes supplémentaires.