Pour Bernard Stiegler, l’intelligence artificielle doit créer de l’espérance

Pour le philosophe Bernard Stiegler, interrogé lors d’un colloque sur l’intelligence artificielle organisé par le CIGREF, la grande question est de savoir comment faire pour que l’intelligence artificielle ne crée pas de bêtise artificielle. Le capitalisme des plateformes, sous prétexte de servir le consommateur, a tendance à éliminer ses singularités et à l’enfermer dans des modèles. Il faut donc réagir contre la tendance entropique de la technologie et réinventer de l’espérance. Quant à la robotisation, elle peut donner des effets bénéfiques si elle permet de produire du travail humain à valeur ajoutée qui compensera les emplois qu’elle remplacera. La nouvelle économie doit se baser sur ce nouveau travail, financé par la la redistribution et soutenu par une transformation des structures et des comportements… et des architectures de données !